Voyager en avion avec un enfant en bas âge

Voyager avec un enfant en bas âge

Voyager en avion avec un enfant en bas âge est une belle expérience à vivre en famille. 

Avez vous des projets de voyages en famille avec un enfant en bas âge ? Si oui, nous vous assurons que c’est possible puisque nous l’avons fait. Voici notre retour d’expérience et nos conseils pour voyager en avion avec un enfant en bas âge et préparer votre futur voyage.

La Norvège une terre d’accueil pour notre famille et le « Pyrénées Mountain Camp ».

Voyager en avion avec un enfant en bas âgeLes voyages dans les pays Nordiques ont toujours été une priorité pour Jean-Noël. Nous partageons une même passion aussi pour le Canada, l’Alaska, ou la Scandinavie. Ces régions sont particulièrement adaptées à notre sport favori, le ski de randonnée. L’attrait pour une nature sauvage, empreinte de pureté sous son manteau blanc, ne cesse de nous appeler.

Notre port d’attache nommé Lyngseidet.

Les liens d’amitié tissés avec une famille norvégienne, Dag et les siens, depuis 1997 font de la Norvège et plus précisément de Lyngseidet, notre point de chute quasi cyclique. Jean-Noël y a déjà beaucoup voyagé avec ses deux ainés, Raphaël 24 ans et Andréas 14 ans. Il nous a donc semblé tout naturel d’envisager un nouveau voyage à l’arrivée d’Elie.

L’appel norvégien est plus fort que tout…

Ma première grossesse m’a amenée, au fil des mois, à découvrir l’inactivité physique. Un retour en Norvège devenait pour moi un besoin vital, si bien, que je l’envisageais l’année suivant l’accouchement. Dès sa naissance, Elie a eu besoin de soins hospitaliers réguliers. Un pied bot. Rien de grave en soi, ça se soigne très bien. Ces contraintes éprouvantes ont naturellement repoussé l’idée d’un voyage. Une fois la situation stabilisée, partir vers le Grand Nord est revenu rapidement à l’ordre du jour.

Les questions naturelles que vous vous posez

Voyager en avion avec ElieJe suis une habituée des aéroports, et pourtant, l’idée d’un voyage en avion avec notre petit bout me questionnait sérieusement. A partir de quel âge un bébé peut-il prendre l’avion ? Un tel voyage comporte-t-il des risques pour un petit ? Et puis, comment m’organiser pour assurer ses repas, respecter son besoin de sommeil, de jouer, ses changes ? Et s’il tombe malade ? Finalement, j’en arrivais à me dire que j’étais bien égoïste de vouloir ce voyage et de l’imposer à notre petit gars. Après tout, qu’est-ce qu’un tel voyage peut bien apporter à un enfant en bas âge ?

 

Quelles sont les précautions et contre-indications pour prendre l’avion ?

Quelques renseignements pris auprès de notre médecin traitant m’ont rapidement rassurée concernant les voyages en  avion avec un bébé. Dès les premières semaines, ces derniers sont tout à fait aptes à s’envoler. Ils peuvent souffrir des oreilles ou des sinus, notamment à la descente (majoré en cas de rhinite) du fait des variations de pressions, mais une simple invitation à déglutir en lui offrant à boire suffit à le soulager. Une otite peut cependant être une contre-indication au voyage en avion.

Un test en réel

Je décide donc de commencer par un petit déplacement. Je rends visite à ma famille quand Elie a trois mois. Le voyage en avion dure cinquante minutes et je pars seule avec lui. L’arrivée à l’aéroport nécessite une heure et quart de voiture. Nous en ferons deux de plus après l’atterrissage pour arriver à bon port. Je réalise ce voyage une seconde fois un mois et demi plus tard pour rendre visite à d’autres membres de ma famille.

Le constat de mon expérience

Cette expérience de voyager en avion avec un enfant en bas âge,  m’a permis de me rendre compte que d’une part, prendre l’avion avec un jeune enfant est réalisable, mais qu’en plus de nombreuses choses sont mises en place pour faciliter le voyage :

Quelles sont les facilités offertes par les compagnies ?

  • Pour tous déplacements sur le sol Français, pas besoin de pièce d’identité pour un enfant de moins d’un an. Prévoir simplement le livret de famille (et encore, on ne me l’a pas demandé).
  • La plupart des compagnies aériennes permettent de garder la poussette/cosy jusqu’au pied de l’avion. Le temps d’attente dans l’aéroport en est grandement facilité.
  • Les aéroports Européens proposent nurseries, jeux divers pour faire patienter les plus grands.
  • Les familles avec enfants de moins de cinq ans sont prioritaires pour passer les services de sécurité.
  • Un accès privilégié et prioritaire lors de la montée dans l’avion

Des passagers voisins bienveillants

La plupart des passagers, bien qu’un peu angoissés quand ils vous voient arriver avec un nourrisson sont bienveillants surtout les grands-mères ! ils sont prêts à vous aider dès que nécessaire (ranger les bagages ou tenir le petit dans les bras, porter la poussette s’il y a des escaliers à descendre dans l’aéroport, etc….

Les limites de voyager en avion avec un enfant en bas âge

Les seules limites que j’ai rencontrées sont les suivantes :

  • L’impossibilité de faire chauffer de l’eau (pas de problème me concernant car j’allaitais) ou de faire chauffer un repas dans l’avion.
  • Le temps peu sembler long, et il faut s’armer de patience pour occuper un enfant qui jusqu’à deux ans, n’a pas de siège et reste assis sur les genoux du parent. D’où l’intérêt d’un voyage pas trop long.

Les aspects facilitateurs…

Séjour Norvège en famille. Les deux frèresLa Norvège est tout à fait adaptée. Le voyage consiste en trois vols de 2H30 environ. Elie vient tout juste d’avoir un an. Je l’allaite encore, ce qui facilite notre voyage. C’est très apaisant pour lui, tant pour gérer les douleurs aux oreilles, que trouver le sommeil ou se calmer tout simplement. Et puis, nous sommes tous les quatre, avec son grand frère Andréas qui est lui aussi d’un grand soutien pour prendre le relais.

Pour une Organisation optimale, les indispensables à prévoir

  • Des couches et des changes de vêtements (nombreux si le voyage est long).
  • Des repas qui peuvent se manger froid. Exceptionnellement, nous n’avons opposé aucune limite aux gâteaux et compotes. Ca a quand même permis de faire patienter quand nécessaire.
  • Des jouets qui ne font pas de bruits (livres, petites voitures, poupées). Il en faut quand même beaucoup, car la capacité d’attention est courte à cet âge et il faut sans cesse accaparer son attention pour que le petit patiente.
  • Le doudou le cas échéant.
  • Des vêtements légers, dans l’aéroport et quand on s’installe dans l’avion ; et chauds pour la sortie de l’avion ou, quand on commence à être en altitude (une bonne couverture peut suffire).
  • Pour les déplacements en Europe, on peut demander une carte vitale Européenne (la prise en charge sanitaire est assurée comme en France).

Intérêts d’un voyage pour un jeune enfant…

Il est certain que ce type de voyage est très fatigant pour les parents. Mais j’ai été surprise de voir Elie plus qu’enjoué par le voyage. Il était émerveillé par tout ce qu’il découvrait ! Les petits ont une curiosité insatiable et ils dévorent tout ce qui peut les enrichir.

Aucune barrière pour les tous petits

Voyager en avion avec un enfant en bas âge à destination de la Norvège

Des choses simples comme les tapis roulant ou les escalators l’ont énormément amusé. Lors du deuxième vol, il a pris conscience d’être dans les airs. Il regardait par le hublot à la descente et semblait fasciné par la terre, les lacs, les maisons, les voitures qui se rapprochaient. Il a, au cours des différentes escales et en Norvège, joué avec d’autres enfants ne parlant pas sa langue. Il n’existe aucune barrière pour les petits. Il a également découvert une nourriture nouvelle et voulait tout goûter !

 

 

L’enfant n’est pas un frein pour la découverte

Outre l’avion, le reste du voyage (10 jours) s’est très bien passé. Tant que le rythme de l’enfant est respecté, ses capacités d’adaptation et de plaisir à découvrir sont remarquables. Nous avons fait du bateau pour pêcher en mer, pris le ferry, dormi dans des lieux différents (chez Dag, à l’hôtel, au cottage sans eau ni électricité), fait de la randonnée, retrouvé pleins d’amis, vu des rennes. Pour ma part, j’ai retrouvé tout ce qui m’anime quand je vais à Lyngseidet. Bien sûr, nous envisageons d’autres voyages. Nous sommes convaincus d’après notre vécu que voyager en avion avec un enfant en bas âge peut s’envisager sereinement.  Le prochain sera un road trip avec notre transporteur aménagé en Suède.
Pour des  idées de voyages en famille, je vous recommande la montagne en famille

Si vous êtes concernés(ées) par ces questions et que vous souhaitez échanger sur ce thème, n’hésitez pas à donner votre avis et changer avec nous..
Laissez nous votre commentaire

Marie.

 

 

Laisser un commentaire

Note: : Les commentaires sur ce site reflètent les opinions de leurs auteurs. Canalfriends réserve le droit de supprimer tout commentaire sans préavis ni explications.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*